L’Esprit Ardmore 56,2%

L'Esprit Ardmore 56,2%

L'Esprit Ardmore 56,2%

Deuxième soir, deuxième whisky. Cet Ardmore a été récompensé d’une médaille de bronze aux Malt Maniacs Awards ; Pas mal pour un 7 ans d’âge !

Couleur : Or brillant.

Nez : Bien tourbé au premier nez, très fumé, se développant sur un aspect terreux, végétal. Les épices apparaissent avec notamment du poivre. Un léger voile fruité sur le citron, et l’écorce de citron introduit de fraîches notes herbacées, qui se développent sur le vert, le végétal. Très campagnard !

Bouche : Attaque franche sur la tourbe, beaucoup de caractère. L’alcool est écrasé par la tourbe et les épices qui sont toujours bien poivrées. Les notes herbacées sont toujours présentes et ajoutent complexité et originalité au malt.

Finale : Plutôt sèche, très longue sur le poivre et le piment, sans lourdeur.

Remarques : Idéalement dégusté avec un trait d’eau, mais très appréciable aussi sans. Dans la lignée des Speyside tourbés comme Benriach Curiositas, certains Caperdonich et certains Benromach. Plait également aux amateurs d’Islay.

Retrouvez l’Esprit Ardmore 56,2% sur notre site : Whisky & Rhum

Whisky & Rhum : Port Dundas 1991

PORT DUNDASWhisky ecossais port dundas

Whisky Single Grain
Pays : Écosse
Région: Lowlands

Millésime : 1991
Date de distillation : 31 janvier 1991
Date d’embouteillage : 25 août 2011
Type de fûts : Hogshead

 

 

Rare sont les embouteillages de Port Dundas. Et rarissime est cette version Single Cask limité a 302 bouteilles ! La distillerie, située dans les quartiers Nord de Glasgow, a fermé ces portes en 2009. Un whisky a ne manquer sous aucun prétexte, pour qui veut connaître le secret le mieux gardé d’Ecosse : le vieux whisky de grain.

 

Couleur : Or.

Nez : Le nez est d’une grande douceur et laisse entrevoir de fines notes de caramel dur. Le boisé se fait présent grâce aux notes d’épices douces (poivre) et de vieux parquet ciré. Le grain sucré et vanillé laisse entrevoir le fruité (pêche et abricot). Un profil herbacé vient s’ajouter à cela donnant beaucoup de fraîcheur avec ces notes d’herbe mouillée. Des notes d’agrumes (en particulier le citron) apportent une pointe d’acidité vivifiante et complémentent la citronnelle.

L’ajout d’eau développe le caractère vanillé assez typique des vieux whiskies de grain. Il en va tout naturellement qu’il peut aussi faire penser à un rhum d’Amérique Latine (en particulier un rhum de chez Bristol Classic Rum du Nicaragua). Il en devient extrêmement gourmand, dévoilant même quelques notes florales typique des Lowlands, renforçant le coté herbacé, printanier ! Ne cesse de se développer !

Bouche : L’attaque est crémeuse sur la vanille bourbon, le caramel et d’une grande douceur. L’orange et l’amertume de l’écorce d’orange apparaissent et cèdent la place aux épices qui se font présentes de manière crescendo, jusqu’au moment ou le boisé prend sa place majestueuse, nous rappelant que vingt années ont été nécessaires pour donner à ce whisky toute sa complexité.

La patience (20 minutes d’aération pour 20 ans d’age…) apporte douceur et moelleux, et le fruité se révèle plus juteux (orange).

L’ajout d’un trait d’eau renforce le caractère gras et moelleux.

Finale : Douce et longue sur le bois (parquet ciré) et sur les épices douces (poivre), sans perdre le fil conducteur vanillé du fût de chêne.

Remarques : La découverte des whiskies de grain fut pour ma part une révélation. C’est un type de whisky qui fait le lien, entre autres, avec certains whiskies irlandais et américains, et certains rhums. C’est en quelque sorte un trait d’union entre différents spiritueux. Trop souvent mis de coté au profit des Single Malts, les whiskies de grain ont très certainement leur mot à dire. C’est avec grand plaisir et fierté que nous vous proposons ce Port Dundas, dont la distillerie a fermé ces portes en 2009. Un whisky rarissime à ne manquer sous aucun prétexte.

Retrouvez nos produits sur notre site whisky & rhum : le caviste spécialiste