Tobermory 10 ans 46,3%

Tobermory est le whisky non-tourbé de l’Ile de Mull, par opposition au plus connu Ledaig qui lui est tourbé. Les deux whiskies sont en effet produits au sein de la même distillerie. Tobermory a récemment attiré l’attention des amateurs sur le fait que ce whisky est désormais mis en bouteille à 46,3% sans filtration au lieu de 40%. Un pas longtemps attendu !

Couleur : Or.

Tobermory 10 ans

Tobermory 10 ans

Nez : Herbacé, un léger fruité sur les agrumes (citron en particulier, et écorce de citron), citronnelle, une pointe fumée au nez, voir cendrée (charbon de bois), et poivré. Beaucoup de fraîcheur au nez, sur l’herbe mouillée, avec un parfum irrésistiblement marin et côtier.

Bouche : Très douce, sur le citron toujours et son zeste, avec la douceur de la pâte d’amandes. Maltée.

Finale : Poivrée, sèche, avec une pointe fumée. Longue et épicée, sur le bois. Retour final sur l’herbe mouillée.

Remarques : Une bonne introduction aux whiskies des îles écossaises. Un whisky léger pour l’apéritif.

Dram d’un soir…

Un « dram », c’est l’unité de mesure d’un verre de whisky en Ecosse. Demandez à ce qu’on vous serve un « dram » plutôt qu’un whisky, et vous passerez (presque) pour un écossais, si tant est que votre accent ne vous aie déjà trahi.

Dram d’un soir, dram tous les soirs ! Chaque soir, un whisky ou un rhum sera présenté avec mes propres notes de dégustations. Même si l’idéal est de tendre vers une certaine objectivité, mes notes de dégustations seront par nature subjectives. J’espère néanmoins qu’elles pourront vous servir de guide et d’élément de comparaison avec vos propres commentaires et ceux des amateurs reconnus.

Je n’aurai pas pour prétention de juger les whiskies et les rhums en y mettant une note sur 10 ou sur 20 ou autre. Mon unique but ici sera de décrire les whiskies et les rhums. Tout naturellement, la qualité d’un whisky ou d’un rhum s’en ressentira dans la description même. Il y a peu de chance que je passe 2 heures sur un mauvais spiritueux et que j’y écrive des pages entières !

Si tous les soirs les notes de dégustations d’un whisky ou d’un rhum seront publiées, il va de soi que moi-même, je ne dégusterai pas tous les jours ! Qui plus est, il n’y a rien de plus difficile que de prendre des notes de dégustations d’un seul whisky sans avoir d’autres whiskies pour comparer et mettre en relation. J’essayerai dans la mesure du possible de faire ces dégustations à l’aveugle, pour être au plus vrai, et de déguster le même alcool sur plusieurs jours, afin d’éliminer tout facteur pouvant empêcher de bien déguster, comme la fatigue (déguster, c’est avant tout avoir un cerveau réactif), le manque d’inspiration (l’esprit libre pour voyager), le nez en mauvais état (un rhume – pas un rhum, un rhumE, ou les allergies).

Voilà, j’en ai assez dit, il ne me reste plus que 35 minutes pour mettre le premier whisky ! Ceci est ma première bonne résolution de l’année. J’en profite pour vous souhaiter une très bonne année 2012, et une bonne santé, de la part de toute l’équipe chez Whisky & Rhum, le caviste spécialiste (oui je sais, il n’y a qu’Anna et moi-même, mais j’avais envie de le dire !).